Interview avec Pr Amina Tijani, experte internationale de grand talent scientifique en nanotechnologie et nanoparticules

En reconnaissance à mon pays le Maroc, je me sentirai utile et fière de pouvoir mettre mes compétences et mon expérience de plus de 15 ans dans le domaine des nanotechnologies au service du Maroc pour l’aider à faire face aux défis du changement climatique qui pénalisent le secteur agricole et menacent la sécurité alimentaire au Maroc et en Afrique

 

 

Interview avec Pr Amina Tijani,  experte internationale de grand talent  scientifique en nanotechnologie et nanoparticules

 Sommaire de son cursus académique

1982 :                           Maîtrise en Physique (option : nucléaire) de l’université des Sciences de Rabat – Maroc

1982-1985 :         Professeur de Lycée (physique chimie, niveau terminale) Fès et Meknès – Maroc

1985- 1986  :       DEA en Chimie-Physique de l’Université of Bourgogne à Dijon (majeur de promotion) – France

1988 – 1991 :       Doctorat à l’ENSCM (Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier) dans le domaine de : Chimie des Matériaux et  Catalyse, Montpellier – France

1991 – 1993:        Postdoctoral chez l’ex-Ciba-Geigy SA à Bâle dans le domaine de : Catalyse Homogène & Hétérogène et synthèse organométallique – Suisse

1996 – 1999:        Ph.D à l’Université de Bâle (Suisse) en collaboration avec Novartis Pharma dans le domaine de la chimie bio-inorganique (à l’interface de la biochimie et la chimie inorganique) à Bâle – Suisse

2000 – 2011:        Chercheur scientifique chevronnée à l’Université des Sciences Appliquées à Bâle – Suisse

2011 – 2013:        Professeur Associé à l’université Catholique de Leuven dans le domaine des nanotechnologies

 

Depuis 01/06/2014:      Fondatrice et présidente de la Société Nano Serve, une start up Française spécialisée dans le domaine des nanotechnologies durables

 Comment définissez vous la nanotechnologie 

La nanotechnologie est un univers tout a fait  fascinant (voir perturbant ) avec en plus une histoire…… qui s’est constituée depuis le discours visionnaire de Richard Feyman, (prix Nobel en physique, National Academy of Sciences) en 1959, suivi  de l’arrivée de EricDrexler, en 1986, un ingénieur américain qui a écrit « l’engin création », un livre qui a vendu un énorme rêve aux américains, dire sur les possibilités qui ont été donné à l’humanité, sur l’invention de ces nouvelles machines moléculaires grâce à une technologie des plus fine, travaillant sur l’infiniment petit

La nanotechnologie constitue une nouvelle approche scientifique qui vise à maîtriser la structure fondamentale de la matière et son comportement à l’échelle nanométrique

Un nanomètre est le milliardième du mètre, qui est l’ordre de grandeur de la taille d’une petite molécule

À cette échelle, les frontières entre les disciplines s’estompent et la matière commence à présenter des propriétés très différentes et époustouflantes

Il existe deux voies de synthèse en nanotechnologie

  • les techniques ascendantes , (Botton-up), dans lesquelles  il s’agit de créer par empilement et agencement d’atomes ou de cellules, de nouveaux objets, qui seront inclus dans d’autres objets en vue de fonction et de propriétés nouvelles
  • et les techniques descendantes  (top-down), dans lesquelles on découpe ou on sculpte la matière à l’échelle macroscopique pour arriver à des structures contrôlées et infiniment petites

Les nanotechnologies ont permit  d’élaborer des nanomatériaux qui ont des propriétés nouvelles et particulières comme conductivité électrique et thermique, élasticité et solidité accrues, etc

Par exemple le carbone, sous forme graphique, est tendre et malléable dans la mine de crayon alors qu’à l’échelle nanométrique sous forme de nanotubes il est plus solide que l’acier et six fois plus léger. L’or massif, de couleur jaune, est connu pour son caractère inerte, ne s’oxyde pas, ne ternit pas, alors qu’à l’échelle nanométrique, les fines particules d’or se révèlent de bons catalyseurs dans l’oxydation du mono-oxyde de carbone à température ambiante et changent de couleurs en fonction de leur taille nanométrique

Les applications des nanotechnologies ont fait leur apparition depuis le début des années 2000 et vont avoir de plus en plus d’incidences dans la vie de chaque jour.Que dire des nano aliments dont le goût change à volonté, de matériaux de construction qui s’auto réparent, d’armures pare-balles construites dans une matière souple et affichant une résistance plusieurs fois supérieure à celles d’aujourd’hui,  de microprocesseurs à l’échelle d’un millième de millimètre, des membres du corps qui repoussent… La nanotechnologie ne se contente pas de créer à partir de l’atome, elle nous fait miroiter des applications à faire pâlir la science-fiction

 Quel serait l’impact de cette nouvelle technologie sur notre société et notre mode de vie

La nanotechnologie est souvent décrite comme révolutionnaire en termes d’impacts possibles sur notre société,notre mode de vie et l’environnement au sens large

Les impacts sont nombreux et touchent quasiment  tous les secteurs industriels sans exception;  Les méthodes de production industrielle, les produits de consommation courante (alimentaire, domestique, hygiène). De par la création de nouveaux matériaux et composants plus petits, plus légers, plus rapide et efficaces, les nanotechnologies sont susceptibles d’apporter des bulletins-réponse adaptée sa toutes-bonnes de problèmes et défis actuels, comme le réchauffement climatique, la raréfaction des ressources naturelles et des énergies, la pollution de l’air, des sols, des eaux, la prévention et le traitement des cancers et autres maladies graves.Toutes ces possibilités ouvrent de nouvelles perspectives pour la création de richesse et de l’emploi

Comment est financée la recherche dans le domaine des nanotechnologies

Tous les pays industrialisés, et dans une moindre mesure les pays émergents, considèrent la recherche en nanotechnologies comme une priorité stratégique d’un point de vue scientifique, technologique et économique.Les montants accordés au développement des nanotechnologies sont considérables à l’échelle mondiale

En 2006, l’investissement au niveau mondial, académique et privé,pour les nanotechnologies est estimé à 10,5 milliards de dollars. Parmi les 4,6 milliards de dollars de dépenses publiques consenties au domaine, les Etats-Unis représentent 35% (1,6 Md$), l’Asie 35%, l’Europe 28%(1,3 Md$) et le reste du monde 2%.

Dans le secteur privé, les 3,8 Md$ représentent 46% de l’ensemble pour les Etats- Unis (1,75 Md$), 36% pour l’Asie (1,4 Md$), 17% pour l’Europe (500 M$) et moins de 1% pour l’ensemble des autres pays du monde.  Dans ce contexte, on peut constater qu’en Europe, la contribution du secteur privé par rapport à l’investissement total reste faible. L’Union Européenne est donc en retard par rapport aux États- Unis et au Japon où les sources de financement privées représentent plus de la moitié des investissements totaux

Au niveau du Maroc, dresser un état des lieux de la nanotechnologie au Maroc pose d’emblée un problème qui est du principalement à l’absence de données chiffrées sur le secteur. Cela démontre le peu d’intérêt manifesté jusque là pour cette branche, pourtant devenue essentielle dans l’économie du savoir et de la connaissance

Dans ce contexte, il faut souligner que le financement de la recherche au Maroc est assuré dans sa quasi-totalité par l’Etat. En 2009, il est de l’ordre de 0,8 % du PIB, avec la perspective d’atteindre 1% à l’horizon 2010 et 1,5% en 2015 grâce au plan Envol

Avant 1996, aucune ligne budgétaire n’était réservée au financement de la recherche scientifique dans les établissements d’enseignement supérieur ou de recherche. Durant la période 1996-1998, une subvention de 40 millions de dirhams a été accordéepour la première fois par le gouvernement à la recherche. A partir de 1999, une subventionannuelle atteignant 45 millions de dirhams a été prévue dans le budget de l’Etat. En plus de cettesubvention, le plan quinquennal 2000-2004 a prévu un crédit de 567,8 millions de dirhams

  A combien s’élève la marché mondial des nanotechnologies 

En 2001, le marché mondial des nanotechnologies était estimé à 40 milliards d’euros, et il a atteint 147 milliards de dollars en 2008.Avec l’engagement massif des budgets de recherche et développement pour l’accélération de l’innovation, les estimations se sont affolées prévoyant un marché de plusieurs centaines de milliards de dollars annuels à partir de 2010. Selon les prévisions de la « National Science Foundation » américaine, les produits et les services générés par les nanotechnologies pourraient atteindre 3000 milliards de dollars chaque année à l’horizon de 2015

 Qu’est ce que la nanotechnologie peut apporter au Maroc 

Les applications des nanotechnologies les plus prometteuses pour les pays émergeants comme le Maroc sont les secteurs de la production, le stockage et la transformation d’énergie, l’amélioration de la productivité agricole, la production et stockage de la nourriture, le traitement de l’eau, l’assainissement de l’environnement, la construction, le diagnostic médical, les systèmes de libération des médicaments, la vectorisation des médicaments, le suivi médical et la désinsectisation. Toutefois, une initiative globale et internationale pour soutenir et développer les nanotechnologies dans les pays émergents serait nécessaire

Par ailleurs, l’Afrique a connue ces dix dernières années une croissance relativement impressionnante qui l’a rendue très attractive pour les investisseurs étrangers. Le Maroc,qui s’affiche comme une excellente porte d’entrée pour ce marché à fort potentiel, a tout intérêt à disposer (se doter) de technologies puissantes et innovantes comme les nanotechnologies qui l’aideront à appuyer sa présence en Afrique en apportant de nouvelles solutions et moyens technologiques permettant de satisfaire les exigences du développement durable, de protection de la santé, du développement agricole local et des énergies renouvelables

 Quels sont les domaines dans lesquels  évolue votre entreprise NANOSERVE 

Depuis sa création, l’effort scientifique de NanoServe estconcentré sur cinq secteurs

La santé animale et humaine, la cosmétique,l’agriculture,l’agroalimentaire et le textile

Ces secteurs sont aujourd’hui parmi les plus prometteurs en termes de développement commercial à court terme

 Vous avez participé dernièrement une journée d’étude pré cop sur les changements climatiques à Meknès organisée par le journal “al Bayaa” et le centre d’information et documentation, quelles ont été vos impressions 

Oui, en effet, c’était la première fois que j’évolue au Maroc.  Le hasard fait que la journée d’étude ait été organisé à Meknès, ma ville natale. Ce fut une grande occasion d’assister à des conférences qui ont été présentées par des professeurs de grand mérite de l’Institut National d’Agronomie. J’ai appris beaucoup de choses sur la situation de l’agriculture au Maroc des par les diagnostiques qu’ils ont étalés. Je m’en servirai, sans aucun doute , dans mes prochaines  recherches. Je tiens, par la même, à saluer Pr Boulif et Pr Aboudrar aussi bien que les agriculteurs et les coopératives qui ont animé cette journée d’étude

 Quels sont vous souhaits dans ce que vous entreprenez, en tant que femme marocaine du monde,des sciences de l   avenir 

Marocaine d’origine, j’ai suivi toute mon éducation scolaire depuis le primaire jusqu’au niveau universitaire. L’éducation nationale marocaine m’a appris une bonne partie de ce que je suis devenue aujourd’hui

En reconnaissance à mon pays le Maroc, je me sentirai utile et fière de pouvoir mettre mes compétences et mon expérience de plus de 15 ans dans le domaine des nanotechnologies au service du Maroc pour l’aider à faire face aux défis du changement climatique qui pénalisent le secteur agricole et menacent la sécurité alimentaire au Maroc et en Afrique

         Actuellement, Le roi Mohammed VI est entrain de sillonner le Maroc et l’Afrique pour faire évoluer les conditions des citoyens marocains et africains, assurer le développement social et économique serein. Toute compatriote, j’aimerais concourir à cet effort pour contribuer à cet élan

Interview réalisée par Mr Gouara Abdenbi

نبذة عن الكاتب

عبد المجيد بوشنفى،مدير ورئيس تحرير جريدة" البيئة "الورقية، مدير النشر للموقع الاليكتروني " البيئة بريس"، حاصل على جائزة التعاون المغربي- الالماني في الاعلام البيئي، عضو بشبكة الصحفيين الافارقة من اجل البيئة، ورئيس الجمعية المغربية للاعلام البيئي والمناخ.

مقالات ذات صله

الرد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *